SNMS

Le grand Livre
225 pages • Dernière publication le 23/10/2020

Dans le cadre de son Action culturelle,
la SACD soutient la création de cet ouvrage
      

HISTORIQUE & ARCHIVES / Les manifestations et les rencontres organisées par le SNMS / Page 129 • Publiée le 29/10/2019

2019, 3 juin, l’apéro Entre-Metteurs, carte blanche à Jean Mermet

« Le fil, en tant que moyen de relier deux points, se présente comme l'image symbolique du lien : le lien avec soi-même et avec les autres. Il amène le marcheur à repenser son rapport au monde, aux autres et à la réalité ».



Le 3 juin, dans le cadre des Apéros Entre-Metteur, nous avons invité Jean Mermet, membre du SNMS, à venir nous parler de cet outil méconnu qu’il pratique depuis des années : le fil.


©Xavier Cantat



" Marcher sur le fil, c'est simple et stimulant. Le théâtre, on le sait, exige un engagement de tout l'être. En cas de trac ou de cabotinage en public, de détresse, dans les grandes performances, la pratique du fil aide à transformer la peur en mouvement, en intention, en pouvoir de conviction. Il s'agit de créer un projet, de le visualiser, d'en faire une cible virtuelle, et de psychosomatiser par la maîtrise de la respiration vers le centre, vers le "hara". Véritable art martial, à la fois nouveau et pourtant très ancien, le fil nous élève entre terre et ciel. Ainsi peut maîtriser la catharsis et retrouver ses liens celui qui est sur le point de tomber. " Jean Mermet



Mot de passe : FIL


 

Acteur, metteur en scène, artiste, créateur de spectacles et d’installations, Jean Mermet intervient depuis trente ans aux frontières de la science, du social et des arts du spectacle. Revisitant la théorie des trois corps d’Henri Poincarré et les écrits poétiques de Calder sur les mobiles et stabiles, il enseigne l’Art de Marcher sur le Fil, et analyse les portraits de phase.
A l’inverse de l’exhibition d’un funambule aux performances purement individuelles, il donne à partager aux groupes cette expérience qui gratifie chacun d’une métaphore de la vie contre la pesanteur et l’illusion, vers la simplicité et le désir, la transformation de la peur en mouvement, la respiration d’un engagement. Il a vu se développer un véritable engouement pour cette pratique, aussi bien auprès de particuliers responsables de haut niveau, qu’auprès d’un large public cherchant à se libérer du chaos quotidien.



©Xavier Cantat

Fondateur du Centre Expérimental d’Expressions, Jean Mermet a construit les « Chariothéâtres » et les « Tipis ». Il a été l’initiateur avec le biologiste Damien Schoëvaërt des Groupes Art et Science et du groupe de travail « Voir et produire des images d’art et de science » (Université Paris-Sud). Il a réalisé des films vidéo, dont "La Marche sur le Fil" et "Etranges attracteurs", pour le CNRS et les Journées Sciences en Fête, "Du Fil ADSL au Fil funambulesque" pour la médiathèque de la Cité des Sciences de la Villette, "Chaophile" pour l’ENS Cachen. Professeur de Théâtre à Paris, au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique chargé de cours à l’Université de Paris Sud et à Jussieux, à Toulouse 1 Sciences sociales, à Sciences Politiques de Paris, à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, à l’Ecole Centrale de Chatenay Malabry, Maître de conférences à l’Ecole Nationale d’Administration, il est Coach en expression orale et gestion du stress pour de nombreux cadres supérieurs ou personnalités. Il a mis en scène dernièrement pour l’Année Mondiale de la Physique Le Rêve de d’Alembert de Diderot et La Fibre sensible de Charlotte Loizillon (Compagnie Anamorphose).

Jean Mermet et Jane Birkin
Jean Mermet et Jane Birkin ©D.R.

En tant qu’acteur, il a joué dans une vingtaine de pièces, au Théâtre National de Strasbourg, et dans un grand nombre de Maisons de la Culture, au Festival d’Avignon, au Café de la Gare, et dans une cinquantaine d’émissions dramatiques pour les Télévisions françaises, anglaises et allemandes. Au cinéma, Jean Mermet a joué dans une quarantaine de films, d’Yves Boisset à Woody Allen, en passant par Pierre Richard, Claude Lelouch, Edouard Molinaro, Anatole Litwack, Michel Deville ou Jean Pierre Jeunet… Il a enregistré plusieurs Grands Textes pour la Radio et le disque.



Envoyer un commentaire