SNMS

actus

  • actu du 15/07/2020

    Tribune - Culture & Budget de relance européen

    Les 17 et 18 juillet prochain, les leaders européens se réunissent en sommet afin de décider de l’enveloppe et des modalités de mise en œuvre du plan de relance européen.
    Malgré de multiples appels la culture est inexistante dans ce plan de relance, et le programme Europe Créative ne pèse pas lourd.

    La Coalition française pour la diversité culturelle publie donc une tribune qui s'inscrit dans cette démarche. Signée par plusieurs artistes et professionnels de la culture, elle vise à demander une place plus importante pour la culture dans le budget de relance de l’Union et des Etats membres.


    Investissons dans notre avenir créatif

    La culture européenne est en pleine crise. Les décisions politiques visant à la résorber scelleront le futur de la vie créative et culturelle pour les dix prochaines années dans notre Union.

    Depuis le début de la pandémie COVID-19, beaucoup de théâtres, de cinémas, de salles de concert, musées et d’autres lieux d’expression culturelle sont fermés. Plusieurs de ces lieux ne réouvriront surement jamais.

    La vie dans les secteurs culturels et créatifs a été étouffée. La crise a exacerbé la précarité dans laquelle se trouve la culture, les arts et l’ensemble du secteur créatif.

    Les secteurs créatifs et culturels sont le troisième bassin d’emploi en Europe. Dès lors, les conséquences économiques d'un secteur à l’arrêt du fait de la crise vont au-delà du seul domaine de la culture.

    Or, malgré un paysage culturel amputé, nous nous sommes tous tournés vers la culture durant cette période d’adversité personnelle et collective.

    C’est la musique qui nous a rassemblé aux balcons ; ce sont les films et les séries qui nous ont divertis, les documentaires, les livres, les performances et les œuvres d’art qui nous ont réconforté dans notre solitude et qui nous ont aidé à nous évader intellectuellement et à nous inspirer.

    Le bien le plus précieux de l'Europe est sa culture. Une culture qui nous unit dans la diversité et qui attire chaque mois des millions de personnes du monde entier.

    L’expression culturelle dans toute sa diversité est au cœur de ce qui nous définit en tant qu’Européens.

    Malgré les messages forts des responsables de l’Union européenne que les secteurs culturels et créatifs seraient vigoureusement soutenus, les propositions actuelles de plan de relance et de budget européen ne tiennent étrangement pas compte des besoins de ces secteurs.

    En tant que créateurs et professionnels du secteur, nous en appelons aux leaders de l’Union européenne à soutenir et à investir dans la culture et les arts, et dans notre avenir créatif.

    Nous avons besoin d'un plan de relance qui revitalise notre écosystème culturel et inspire la prochaine génération d'Européens.

    Cela signifie procurer des ressources financières suffisantes afin que l’art, la culture, les entreprises culturelles et créatives, les créateurs et les professionnels de la culture puissent continuer leur travail, survivre et s’épanouir dans l’avenir.

    Les discussions actuelles sont l'occasion pour l'Union européenne et les Etats membres de prouver que l’Europe peut honorer ses valeurs. Le moment est venu d'être ambitieux et d'investir dans son avenir créatif.

    La culture est le terreau fertile à partir duquel la prochaine génération d'Européens s'unira et s'épanouira. Montrons aux prochaines générations quel genre d'avenir nous voulons leur offrir !

    Signataires

    1. Aga Zaryan, violoniste (PL)

    2. Agnieszka Holland, réalisatrice (PL)

    3. Agustín Almodóvar, producteur de film (ES)

    4. Alberto Guijarro, directeur de la Primavera Sound et du Sala Apolo (ES)

    5. Alberto Iglesias, compositeur de musique de film (ES)

    6. Anne Teresa De Keersmaeker, chorégraphe (BE)

    7. Benny Andersson, compositeur et musicien (SE)

    8. Bernie Sherlock, chef d'orchestre (IE)

    9. Björk, chanteuse et compositrice (IS)

    10. Charles Sturridge, réalisateur (UK)

    11. Dame Evelyn Glennie, percussionniste (UK)

    12. Daniel Buren, sculpteur et plasticien (FR)

    13. Isabel Coixet, réalisatrice (ES)

    14. István Szabó, réalisateur (HU)

    15. Ivo van Hove, directeur de théâtre (NL/BE)

    16. Jaco Van Dormael, réalisateur (BE)

    17. Jean-Michel Jarre, compositeur et musicien (FR)

    18. Jean-Pierre et Luc Dardenne, réalisateurs (BE)

    19. Jean-Xavier de Lestrade, réalisateur (FR)

    20. Joan Fontcuberta, artiste conceptuel et photographe (ES)

    21. Lisa Kaindé Diaz Zayas et Naomi Diaz Zayas - IBEYI, chanteuses, parolières et compositrices

      (FR)

    22. Marian Urban - scénariste et producteur (SK)

    23. Marina Abramović, artiste performeuse (US/SRB)

    24. Martin Šulík - réalisateur et producteur (SK)

    25. Maryla Rodowicz, chanteuse (PL)

    26. Michał Urbaniak, compositeur et musicien (PL)

    27. Milo Rau, directeur de théâtre (BE/CH)

    28. Mirga Grazinyte, chef d'orchestre (LT/UK)

    29. MØ, chanteur, compositeur et producteur (DK)

    30. Moritz Eggert, compositeur (DE)

    31. Nele Neuhaus, écrivaine (DE)

    32. Nicola Campogrande, compositeur (IT)

    33. Nina Bouraoui, écrivaine (FR)

    34. Nina George, écrivaine (DE)

    35. Olga Neuwirth, compositeur (AT)

    36. Olivier Guez, écrivain (FR)

    37. Paul Dujardin, directeur du musée BOZAR (BE)

    38. Phil Manzanera, guitariste et compositeur (UK)

    39. Salvador Sobral, chanteur (PT)

    40. Sebastian Fitzek, écrivain (DE)

    41. Stijn Coninx, réalisateur (BE)

    42. Thomas Anargyros, producteur de film (FR)

    43. Tiago Rodrigues, écrivain et directeur du théâtre Teatro Nacional D. Maria II (PT)

    44. Tim Etchells, directeur artistique, artiste et écrivain (UK)

    45. Yuval Weinberg, chef d'orchestre (IL/DE)


     

  • actu du 24/06/2020

    "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" lauréat aux Molières

    Le spectacle "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" d'Eric Bu et Élodie Menant, mis en scène par notre adhérente Johanna Boyé et joué au théâtre du Petit Montparnasse est doublement lauréat aux Molières 2020 : 

    - Molière du spectacle musical
    - Molière de la révélation féminine pour la performance d'Élodie Menant

    Toutes nos félicitations à l'équipe ! 

    Découvrez des extraits du spectacle sur le site du théâtre du Petit Montparnasse.

    Le spectacle :

    " Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, bienvenue aux Folies Arletty !
    Ce soir, je passe ma vie en revue ! "

    Qui de mieux qu’Arletty elle-même pour revisiter sa vie ?
    Ce soir, la voici maîtresse de cérémonie. Accompagnée de trois comédiens et d'un musicien, elle nous embarque chez elle à Courbevoie, puis au music-hall, au théâtre, au cinéma, on traverse la Belle Époque, 14-18, les Années Folles, on chante, on danse, tout flamboie, un tourbillon de succès, une revanche sur son passé et une vie modeste, un seul guide : la liberté !
    Et puis la Deuxième Guerre Mondiale éclate, et l’amour s’invite... La voici amoureuse, d’un officier allemand ayant sa carte au parti nazi…
    Est-ce acceptable ? La liberté a-t-elle des limites ?

    "Fascinant. Réjouissant" TT - Télérama
    "Virevoltant, drôle et touchant"
     - Le Parisien
    "Enlevé et rythmé, une pépite épatante à ne pas manquer ! " - La Terrasse
    "Un tourbillon d’euphorie. Inoubliable" - CNews
    "Pure délectation, une réussite totale" - Le Pariscope

    PRIX DES LYCÉENS &
    PRIX DE L’INTERPRÉTATION COLLECTIVE

    au Festival francophone de Hong-Kong

    Avec: Céline ESPÉRIN, Élodie MENANT, Marc PISTOLESI, Cédric REVOLLON et Mehdi BOURAYOU

    Spectacle musical d’: Éric BU & Elodie MENANT
    Mise en scène: Johanna BOYÉ
    Décor: Olivier PROST
    Costumes: Marion REBMANN
    Assistante costumes: 
    Marion VANESSCHE
    Création perruques et moustaches: Julie POULAIN
    Lumières: Cyril MANETTA
    Chorégraphies: Johan NUS
    Chrorégraphies claquettes: Florence MATHOU
    Musique: Mehdi BOURAYOU
    Assistante à la mise en scène:
     Lucia PASSANITI

  • actu du 23/06/2020

    Soutien à Kirill Srebrennikov

    Le Syndicat National des Metteurs en Scène apporte son soutien total au metteur en scène Kirill Serebrennikov, membre d’honneur de notre syndicat et à ses collaborateurs Alexey Malobrodsky, Yuri Itin et Sofia Apfelbaum dans l’affaire « Plateforme"et "Studio 7" qui durent depuis 3 ans. Le ministère public russe demande la condamnation de Serebrennikov à 6 ans de prison, de Malobrodsky à 5 ans de prison,  de Apfelbaum et Itin à 4 ans de prison chacun. Le jugement est attendu dans quelques jours. Voici les dernières paroles de Kirill Serebrennikov prononcées hier, le 22 juin 2020 devant tribunal :

     Les leçons du projet «Plateforme»

     

    Il faut sans doute expliquer pourquoi le projet «Plateforme» a été très sérieux et important, non seulement dans l'art contemporain du pays, mais aussi dans la vie des gens qui l’ont conçu, s’y sont engagés ou en ont été spectateurs.

     

    Au cœur de «Plateforme», il y a avant tout le concept de libre expression artistique, l’idée que les modes de vie sont multiples, que le monde est complexe, divers, jeune, et que cette diversité est pleine de charme. L’espoir de changements est là.

    À quoi ai-je pensé quand j’ai proposé l’idée de ce projet complexe et multidisciplinaire au nouveau président de Russie qui avait annoncé son intention de « moderniser » et d’« innover » ?

    Ceci : bon sang, peut-être que maintenant, beaucoup de ces jeunes, talentueux, brillants, rebelles, que je connais personnellement et qui ne trouvent pas leur place dans le cadre des institutions traditionnelles, encore soviétiques, ces jeunes qui travaillent de plus en plus en Europe occidentale, y reçoivent des bourses, y ont du succès, y sont reconnus, peut-être qu’ils vont pouvoir, au bout du compte, donner leur pleine mesure dans notre pays, grâce à ces financements publiques, et qu’ils ne seront pas enfermés de façon humiliante dans le ghetto d’un « art expérimental » superflu. C’est cela que j’ai pensé !

    Les trois années de « Plateforme », ces trois années qui ont été suivies par trois années d’arrestations, d’accusations mensongères, de procédures judiciaires, ont-elles un sens ? Cette question, on se la pose de plus en plus souvent.

    Est-ce beaucoup, ces 340 événements que nous avons créés dans le cadre de « Plateforme » en trois ans et qui, pour la plupart, sont des événements originaux, uniques, riches, auxquels ont participé un grand nombre d’acteurs, de musiciens, de metteurs en scène, d’artistes, de danseurs, de compositeurs ? Oui, c’est beaucoup. Vraiment beaucoup. N’importe quelle personne s’y connaissant un tant soit peu en théâtre, musique, technologies contemporaines, danse contemporaine, vous le dira. Et d’ailleurs, ces gens, des spécialistes, des connaisseurs, sont déjà venus au tribunal et ont témoigné, ont parlé d’eux et de leur travail, de ce qu’ils ont vu dans l’Atelier du Blanc à la Winzavod entre 2011 et 2014.

    Les accusations du ministère de la Culture et du Parquet, pour qui nous aurions mal utilisé l’argent attribué, sont risibles. Ils considèrent peut-être que nous aurions dû créer, non pas 340 événements, mais 800. Vu que nous sommes censés avoir « volé » 128 des 216 millions de la subvention !!! Mais alors qu’ils le disent !!! Nous avons eu beau interroger le ministère soi-disant victime, nous n’avons pas entendu ce qu’il nous reproche. Ni en ce qui concerne le projet dans son ensemble, ni en ce qui concerne un événement précis de ce projet. Je réfute donc complètement cette accusation absurde.

    Nous comprenons, en fait, seulement maintenant le principe qu’avait exprimé le précédent ministre de la Culture, le remplaçant d’Alexandre Avdéïev, qui avait inauguré « Plateforme » -, le principe que ce ministre, désormais ex-ministre, avait décidé d’adopter à l’égard de l’art contemporain : « Les expérimentations, c’est pour votre compte. »

    Il l’a répété dans de nombreux discours et, maintenant, il est clair qu’il parlait précisément de « Plateforme ». Et ce « pour votre compte », ce sont ces trois années d’arrestations, de persécutions, d’accusations absurdes et diffamatoires, et de procès.

    Il existe plusieurs versions sur les raisons pour lesquelles cette « affaire Plateforme » est apparue, des plus insensées aux plus complexes et complotistes. Tout cela sera connu un jour ; un jour, les archives des services secrets s’ouvriront et nous comprendrons qui a donné les ordres, qui a imaginé cette affaire, qui l’a fabriquée, qui a écrit les dénonciations.

    Aujourd’hui, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte, c’est que nous avons concrétisé « Plateforme » dans toute sa diversité, avec son mélange de genres, son originalité, sa créativité, son côté insolite, et que ce projet était ontologiquement étranger au système culturel de la bureaucratie et de la soumission. Nous comprenons désormais que ce ministère, soi-disant victime, est une administration toxique qui, dans n’importe quelle situation, ne sait que trahir et piéger.

    Est-ce que je regrette d’avoir fait de ce projet ce qu’il a été : un espace de pleine liberté de création, un espace où de nombreux créateurs ont pu s’exprimer pleinement ? Non. Est-ce que je regrette que la comptabilité de « Plateforme », cette comptabilité qui est l’objet de toutes ces audiences et enquêtes judiciaires ait été si mal organisée ? Bien sûr que je le regrette. Mais malheureusement, je ne pouvais avoir la moindre influence sur ce plan, ni y changer quoi que ce soit à l’époque ; je ne comprends rien à la comptabilité. Je m’occupais sans relâche de monter et de présenter des événements. Je ne m’occupais pas des finances.

    De toute évidence, « Plateforme », ce n’est pas seulement une comptabilité. C’est avant tout ce qui a été fait dans les locaux de Winzavod. Ce sont 340 événements, ce sont des milliers de spectateurs auxquels nous avons appris quelque chose. Ce sont des dizaines de jeunes professionnels qui ont pu exprimer et accroître leur savoir-faire dans le cadre de notre projet. Et je suis indigné par les tentatives de nier l’importance de « Plateforme », je suis indigné par les affirmations mensongères, selon lesquelles nous n’aurions pas fait ce qu’il fallait avec l’argent de la subvention ou gardé une partie de cet argent pour nous. L’accusation ment, elle défend son uniforme et ceux qui ont monté cette affaire.

    Ceux qui ont travaillé avec nous dans ce projet sont venus au tribunal et ont témoigné en notre faveur ; même les témoins de l’accusation l’ont fait. Dans cette affaire théâtrale, il n’y a pas un seul témoignage, pas une seule preuve, confortant la version selon laquelle j’aurais été malhonnête, aurais agi illégalement, aurais voulu m’enrichir matériellement avec l’argent dévolu au projet.

    C’est une certitude : la vie artistique de « Plateforme », cette vie artistique dont je répondais, était le résultat d’un travail commun réunissant des gens honnêtes, talentueux, créatifs, d’une même génération, ces jeunes merveilleux pour lesquels j’ai imaginé tout cela. Et eux aussi sont fiers, j’en suis sûr, des 340 événements de ce projet.  

    L’ironie de notre situation, une ironie assez amère, c’est que l’accusation repose sur les témoignages des comptables,  et de proches de ces comptables qui ont fait des dépenses au noir pour « Plateforme ». Les juges d’instruction ont fait pression sur eux, et ces comptables ont pris peur et nous ont accusés à tort. Ils ont menti. Le juge d’instruction Lavrov et son équipe ont fabriqué « l’affaire Plateforme » à partir de ces mensonges. Les meilleurs amis des juges d’instruction, ce sont ces comptables qui n’ont pas respecté les règles financières et fiscales. Quel paradoxe !"

    Il est évident que la comptabilité du projet était de plus en plus mal gérée, et personne ne le nie. Nous en avons pris conscience notamment grâce à l'audit que j'ai engagé en 2014. Personne n'aurait été surpris que cette question-là soit débattue au procès et que l’instruction examine comment les comptables convertissaient en espèces, par l’intermédiaire de leurs propres sociétés, les subventions que nous recevions. Mais « l’affaire Plateforme », ce n’est pas une histoire de comptabilité. C’est l’histoire de gens qui réussissent un projet théâtral, et qui, suite à des changements politiques dans le pays, sont appelés sans preuve un « groupe criminel » ; c'est l’histoire d’un État (après tout, le ministère de la Culture, c’est l’État) qui, pour se plier à la conjoncture, réfute ce qu'il a fait et ce qu’il a créé avec l’argent des contribuables, l'argent public.

    L’« art contemporain» se différencie de la commande publique et de la propagande, justement parce qu'il réagit de façon très vive, critique, paradoxale, à l’actualité, à ce qui se passe autour de lui. Il réagit par l’intermédiaire de médias modernes, par une discussion honnête et intransigeante, par une réflexion libre, par la création. On a répondu à notre travail par des poursuites, des tribunaux et des arrestations. En ce sens, le projet « Plateforme », mais aussi les persécutions qui touchent depuis trois ans ceux qui l'ont réalisé, sont des marqueurs très nets de ce qui nous arrive à tous. En ce sens, le projet poursuit, bien sûr, son travail, témoigne de son temps et détermine avec précision l'état des choses.

    Un sentiment d'injustice ne m'a pas quitté depuis que cette « affaire Plateforme » a commencé. Il me semblait que nous tous, et moi en particulier, avions fait quelque chose d’authentique et d’important pour notre pays en créant ce projet, devenu l'un des ponts entre la Russie et le monde, un outil pour inscrire l’art russe dans les processus actuels de l'art mondial. C'est dans ce but que ce projet a été mené, et non pour tromper le fisc avec des paiements au noir ! Ceux qui ont fabriqué cette « affaire » et qui nous imputent ces horreurs, ce sont eux qui ont tout fait pour que la Russie apparaisse aujourd'hui comme un lieu où des gens peuvent être bafoués pendant trois ans, sans la moindre preuve, et être accusés de ce qu’ils n’ont pas commis.

    Je suis sûr que « Plateforme » a influencé le théâtre, les arts du spectacle, l’art des nouveaux médias, la danse et la musique académique moderne. Cette conviction qui est la mienne repose sur le fait que les expériences de « Plateforme » - à la fois pratiques et théoriques - se poursuivent aujourd'hui, presque dix ans plus tard, sur d'autres scènes, dans d'autres projets et dans les œuvres de nombreux artistes contemporains.

    Tout cela apparaîtra plus clairement encore avec le temps. « Plateforme » et tout ce qui a été écrit sur ce projet à ce tribunal de la Fédération de Russie font désormais partie de l'histoire contemporaine de l'art russe. Ceux qui ont initié et fabriqué cette affaire avait visiblement pour intention malveillante de nous discréditer, en nous accusant de ce que personne, parmi ceux qui ont conçu et réalisé « Plateforme », n’a, bien évidemment, jamais commis. Ils voulaient ainsi détruire la mémoire de ce projet, réduire celui-ci au piètre travail de la comptabilité. Vous n’y arriverez pas. Vos reproches sont absolument dénués de preuves et donc ridicules, quels que soient les chiffres énormes que vous indiquiez dans l’accusation.

    Conscience, honnêteté, intégrité professionnelle et humaine, audace artistique, liberté : telles sont les principales valeurs, au cœur du travail de « Plateforme », dans la partie dont j'étais responsable. Bien sûr, je ne parle pas de cette fichue comptabilité. Cela a été dit au procès par des participants au projet et par des spectateurs.

    Les créateurs sont très sensibles à l'injustice, ils sentent qui est honnête et qui ment, qui est un voleur ou un escroc, et qui ne l'est pas. Je suis reconnaissant à la communauté artistique, à ceux qui nous soutiennent depuis toutes ces années, qui viennent dans les salles d'audience et devant les tribunaux, qui écrivent des lettres et des textes de soutien. Bien que ce mensonge, cette calomnie et cet arbitraire ne puissent pas être vaincus par des lettres collectives, nous avons été heureux que vous ayez fait cela.

    L’époque de « Plateforme » a été un moment merveilleux de création et de joie parce que des générations de jeunes artistes ont pu travailler, être correctement payés pour cela et éprouver la satisfaction de voir que leurs idées, même les plus folles, pouvaient être réalisées.

    Les gens faibles savent comment justifier leur impuissance, et ils connaissent ces formidables justifications sur le bout des doigts : «On nous a donné l’ordre», «C’étaient les instructions » , «Ce n’est pas nous qui décidons», «Vous comprenez ce qu’il en est!» C’est la "banalité du mal" à la russe ! « Plateforme » apprenait à tout le monde – au public comme aux participants - à résister à l'impuissance acquise, à être responsable de ses actes, à agir et à créer. En ce sens, je réponds entièrement du programme artistique de « Plateforme », de toutes ces «expériences » pour lesquelles le tribunal nous présente, à moi et mes camarades, notre « compte ».

    La jeunesse choisit toujours la liberté, elle ne veut pas faire partie du bétail, ni être enfermée dans une étable. En ce sens, « Plateforme » a donné aux artistes et au public l'espoir que les idées de liberté deviendraient tôt ou tard le fondement de notre existence toute entière. Je suis persuadé que c’est l’une des leçons de « Plateforme », une leçon précieuse pour ceux qui veulent changer la vie, et c’est aussi la cause des attaques violentes et agressives lancées par des gens à qui convient la situation actuelle.

    «Dis toujours la vérité», m'ont appris mes parents! Avec « Plateforme », nous avons parlé à la Russie et au monde d’un pays jeune et honnête où vivent des gens honnêtes, prêts à être les Auteurs de leur vie ! A être des Auteurs libres !

    C’est très clair : moi et ceux qui ont participé à « Plateforme », nous avons réalisé, pleinement et avec le maximum d’efficacité, les objectifs que l’État avait fixés à ce projet - développer et populariser l'art contemporain.

    Je regrette que « Plateforme » ait été un tournant fatal dans les destins de mes camarades, impliqués avec moi dans cette procédure. Mais je ne regrette pas du tout d’avoir consacré des années de ma vie au développement de l'art en Russie, même si cela a été associé à des difficultés, des poursuites, des diffamations. Je n'ai jamais rien fait au détriment d’êtres vivants, je n'ai jamais commis d'actes malhonnêtes. J'ai travaillé à Moscou, en Russie, pendant de nombreuses années, j'ai fait de nombreuses mises en scène, j'ai tourné plusieurs films, j'ai essayé d'être utile aux gens de mon pays. Je suis fier de chaque journée que j'ai consacrée à mon travail en Russie. Y compris de ces journées pendant lesquelles j’ai travaillé au projet « Plateforme ».

     

     

     

     

     

  • actu du 12/06/2020

    Les 15 propositions du SNMS
    Pour une relance du théâtre

    "Passée la sidération, vient à présent le temps de la construction."

    À l'issue d'une longue réflexion, le Syndicat National des Metteurs en Scène a rédigé 15 propositions pour une reprise de l'activité théâtrale. Ce plan de relance s'échelonne sur trois temps : à court terme, moyen terme et long terme.

    Ce document a été communiqué aux représentants des pouvoirs publics en lien avec la culture, à de nombreuses organisations professionnelles et associations culturelles ainsi qu'à la presse. 

  • actu du 02/06/2020

    Molières 2020

    Molières 2020
    Toutes nos félicitations à nos metteuses et metteurs en scène adhérents, dont les spectacles et/ou comédiens sont nommés à la cérémonie des Molières 2020 : José Paul, Johanna Boyé, Stéphane Hillel, Anouche Setbon, Catherine Schaub et Violaine Arsac.

    Le détail de leurs nominations :

    🔸Molière de la comédie :

    Deux euros vingt, de Marc Fayet, mise en scène José Paul, Théâtre Rive gauche.

    J’ai envie de toi, de Sébastien Castro, mise en scène José Paul, Théâtre Fontaine.

    🔸Molière du spectacle musical :

    Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? de Eric Bu et Elodie Menant, mise en scène Johanna Boyé, Théâtre du Petit Montparnasse

    🔸Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé :

    Sébastien Castro, dans J’ai envie de toi, de Sébastien Castro, mise en scène José Paul.

    Guillaume de Tonquedec, dans 7 ans de réflexion, de George Axelrod, mise en scène Stéphane Hillel.

    🔸Molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre privé :

    Catherine Arditi, dans Madame Zola, de Annick Le Goff, mise en scène Anouche Setbon.

    🔸Molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre public :

    Géraldine Martineau, dans Pompier(s), de Jean-Benoît Patricot, mise en scène Catherine Schaub.

    🔸Molière du comédien dans un second rôle :

    Pierre Forest, dans Madame Zola, de Annick Le Goff, mise en scène Anouche Setbon.

    🔸Molière de la comédienne dans un second rôle :

    Céline Esperin, dans Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?, de Eric Bu et Elodie Menant, mise en scène Johanna Boyé.

    🔸Molière de la révélation masculine :

    Grégory Corre, dans Les passagers de l’aube, de Violaine Arsac, mise en scène Violaine Arsac.

    🔸Molière de la révélation féminine :

    Elodie Menant, dans Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?, de Eric Bu et Elodie Menant, mise en scène Johanna Boyé.

    Toutes les nominations en cliquant ici.

    La cérémonie sera diffusée en direct sur France 2 le 23 juin à 21h. 

  • actu du 18/05/2020

    Diffusion de la Phèdre d'Anne Delbée - La Comédie continue

    Dans le cadre du dispositif "La Comédie continue !" mis en place par la Comédie Française, vous pourrez découvrir la mise en scène de Phèdre d'Anne Delbée, aux costumes signés Christian Lacroix, le mercredi 20 mai à 20h30. 

    "Est-ce la magnificence des costumes évoquant à la fois l'Antiquité et le XVIIe siècle, et reflétés à l'infini dans un décor de miroirs et d'acier ? La beauté des vers de Racine semble là, comme démultipliée." 

    Le spectacle sera accessible par plusieurs biais : 
    - la page facebook de la Comédie-Française
    - la chaîne youtube de la Comédie-Française
    - le site de la Comédie-Française

  • actu du 14/05/2020

    Lettre des organisations professionnelles du spectacle

    Ce courrier co-signée par huit organisations professionnelles du monde du spectacle s'adresse aux ministres de la Culture et du Travail. 



    Paris Le 13 Mai 2020

    Monsieur Franck Riester
    Ministre de la Culture et de la Communication

    Nous avons pris acte des mesures envisagées pour la sauvegarde de la culture dont le Président de la République a dressé l'ébauche lors d'une intervention publique le 6 mai dernier.

    Vous le savez, nous subissons la crise actuelle avec une intensité toute particulière. Le déconfinement entamé le 11 mai n'est hélas pas le début d'une reprise d'activité pour le secteur du spectacle vivant tant les incertitudes sont encore nombreuses et seront assurément durables à court et moyen terme. Il y a urgence à définir et à chiffrer les mesures qui vont être prises suite aux propos du Président de la République, c'est le sens de notre courrier.

    Si nous saluons la rencontre du Président de la République avec quelques artistes, nous sommes toutefois surpris que syndicats et associations professionnelles n'aient pas été consultés. Nous ne pourrons pas affronter les défis présents et à venir sans que nous soyons tous associés au processus de prise de décision. Syndicats et organisations professionnelles travaillent ensemble et depuis plusieurs semaines à des propositions pour permettre au spectacle vivant et au public de se retrouver à nouveau. Alors que vous élaborez actuellement de nouvelles mesures pour notre secteur, nous sollicitons une rencontre ces prochains jours, afin d’échanger sur la situation et de pouvoir débattre de certaines propositions à moyen et long terme.

    Nous serons particulièrement vigilants aux modalités de mise en œuvre du nécessaire plan de soutien à la création sans lequel le spectacle vivant et les théâtres ne pourront pas survivre. Et aux mesures pour la survie des intermittents, artistes, auteurs et techniciens du spectacle. Nous avons aussi besoin de connaître les mesures sanitaires qui seront imposées aux théâtres et autres salles de spectacle afin de les anticiper au mieux.

    Enfin, nous serons heureux de partager nos propositions pour construire l'avenir de nos métiers une fois la crise passée.

    Dans l'attente d'un prochain entretien à venir, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l'expression de notre respectueuse considération.

    Sophie-Anne Lecesne et Michel Scotto di Carlo, coprésidents de l’AAFA
    Jean-Christophe Bleton et Micheline Lelièvre, coprésidents des CHOREGRAPHES ASSOCIE.E.S Vincent Dheygre, président des EAT
    Pierre-André Athané président du SNAC
    Guy-Pierre Couleau, président du SNMS
    Eric WURTZ, président de l’UCL
    Thibault Sinay, président de l’UDS
    l’Association d’Artistes Lyriques UNISSON

     



  • actu du 13/05/2020

    Fonds d'urgence pour le spectacle vivant privé

    Créé par le ministère de la Culture et la Ville de Paris, en partenariat avec l'ASTP et l'ADAMI, le Fonds d’Urgence pour le Spectacle vivant privé (FUSV) est un Fonds instauré à titre temporaire, destiné à apporter des aides exceptionnelles et urgentes à des entreprises de spectacles impactées par la crise du Covid. 19, suite aux mesures d’interdiction de tous rassemblements et à l’annulation totale des spectacles.

    Le repère juridique d'Artcena concernant le FUSV.
    Le site dédié du FUSV, sur lequel déposer sa demande. 

  • actu du 04/05/2020

    Lettre aux directeurs et directrices de théâtre municipaux et lieux culturels

    "Pour que le spectacle vivant ne disparaisse pas de nos territoires !"

    Le SNMS co-signe cette lettre à l'attention des directrices et directeurs de théâtres municipaux et de lieux culturels.
    Vous pouvez la consulter, ainsi que la liste non exhaustive de ses signataires, en cliquant ici.

  • actu du 24/04/2020

    Entretien de Guy-Pierre Couleau à La Lettre du Spectacle

    L'édition du 24 avril 2020 de La Lettre du Spectacle est disponible gratuitement et en ligne. 
    Vous y trouverez notamment un entretien de Guy-Pierre Couleau, président du SNMS, au sujet de la crise qui touche les metteurs en scène et le monde du spectacle. 
    Vous pouvez la consulter en cliquant ici.

  • actu du 17/04/2020

    VIDÉO : Entretien avec Youri Boutoussov

    Découvrez dans l'onglet "VIDÉOS" de notre site un entretien inédit du metteur en scène russe Youri Boutoussov, réalisé par Cyril Le Grix en novembre 2019. 
    Youri Boutoussov professeur du Gitis, est un des metteurs en scène les plus en vue aujourd’hui en Russie. De 2011 à 2018 il a été directeur artistique du Théâtre Lensoviet de Saint-Pétersbourg, actuellement le metteur en scène du Théâtre Vakhtangov de Moscou. Ses mises en scène sont jouées dans de nombreux théâtres de Moscou et Saint-Pétersbourg mais également à l'étranger. 

  • actu du 15/04/2020

    APPEL AUX METTEURS EN SCÈNE
    Covid-19 : un sondage pour apporter des réponses à la crise

     
    Le Conseil d'administration du SNMS
    16 mars 2020

    Étant donné les circonstances difficiles que traverse le pays, il nous semble important de continuer de travailler aux questions qui nous occupent. Plus que jamais, nous devons être solidaires.
    Aujourd’hui, nous vous adressons un questionnaire important dans lequel le SNMS se propose de faire un état des lieux des annulations et empêchements de travail pour les metteuses et metteurs en scène.
    Merci de votre participation à cette enquête, qui nous servira à faire remonter aux tutelles l’ensemble des préjudices causés par cette crise sanitaire et le confinement.
    A cette fin, nous avons diffusé récemment ce même questionnaire sur les réseaux sociaux.
    Voici le lien pour y accéder :

    Merci de nous aider et nous sommes à vos côtés.

     

  • actu du 08/04/2020

    Le monde du théâtre endeuillé

    Nous apprenons avec tristesse le décès de Jean-Laurent Cochet et Claire Deluca. Ces deux figures du théâtre se sont éteintes le 7 avril 2020. 


    Jean-Laurent Cochet était un homme de théâtre complet. Il aura révélé et accompagné de nombreux actrices et acteurs. Ses mises en scène de plus de 80 spectacles auront permis de le rendre incontournable pour plusieurs générations d’artistes. Membre du Syndicat National des Metteurs en Scène dans les années 70 et 80, il marque de son empreinte une page importante du théâtre français. Lors d’un célèbre conflit avec le Théâtre Hébertot, qui voulut représenter son spectacle «Mon père avait raison» de Sacha Guitry, alors que Jean-Laurent Cochet avait décidé de retirer sa mise en scène, le Tribunal donna raison à Cochet en ne s’appuyant pas pour la première fois sur l’originalité matérielle (livret de conduite, dessins de décors ou costumes, croquis d’éclairage), mais sur l’originalité créatrice. Pour la première fois, juridiquement, on caractérisait la mise en scène par un ton, un mouvement, bref par un esprit. Nous adressons nos sincères condoléances à ses proches et sa famille.

    Claire Deluca a été emportée hier, à 15h, comme tant d’autres en ce moment. Cette ancienne amie de Marguerite Duras qui a écrit pour elle, était une merveilleuse comédienne. Elle a reçu le Prix d'interprétation féminine au Festival de Barcelone pour son rôle dans La Musica. Au théâtre elle est l'interprète de Anouilh, Giraudoux, Claudel …  Nous adressons nos regrets à ceux qui l’ont connue et aimée.

  • actu du 08/04/2020

    Festivals en crise : la réponse du ministère
    Une cellule d'accompagnement pour les festivals en crise


    Le Ministère de la Culture
    annonce la création d'une cellule d'accompagnement des festivals 2020 pour faire face à la crise. Vous trouverez ci-dessous le contenu du communiqué du ministère : 

    "Devant les nombreuses incertitudes créées par la crise sanitaire et l'hétérogénéité des situations et des souhaits de chaque festival, Franck Riester, ministre de la Culture, souhaite apporter un accompagnement au cas par cas aux organisateurs. En effet, si certains souhaitent déjà pouvoir annuler leur édition 2020, d'autres pour qui le confinement ne crée pas de retard dans la préparation de leur édition, souhaitent attendre l'évolution de la situation.

    En lien avec les autres ministères, la cellule d'accompagnement s'appuiera sur les directions générales du ministère de la Culture et ses opérateurs, sur les directions régionales des affaires culturelles et les directions des affaires culturelles Outre-mer afin de recenser les différents besoins et ainsi d'adapter les réponses de l'Etat. La cellule d'accompagnement est activée dès aujourd'hui et le restera jusqu'à la fin de la crise sanitaire.

    Au-delà de leurs contacts avec leurs interlocuteurs locaux au sein des services de l’Etat, les organisateurs de festivals peuvent d’ores et déjà la joindre grâce à l’adresse électronique suivante : festivals-covid19@culture.gouv.fr"

    Communiqué de presse consultable sur le site du ministère en cliquant ici.
     

  • actu du 03/04/2020

    Employeurs culturels face au Covid-19
    La FAQ du ministère de la Culture

    Le ministère de la Culture a mis en ligne une foire aux questions (FAQ) destinée aux employeurs du secteurs culturels. Recours à l’activité partielle, impact sur les droits à indemnisation ou encore impact sur le contrat de travail, les réponses à ces questions y figurent. 

    Pour la consulter cliquez ici.

  • actu du 31/03/2020

    Festival d'Avignon : le courrier du SNMS au ministre de la Culture

    Face aux problématiques et hésitations concernant le tenue du Festival d'Avignon 2020, le SNMS a adressé ce courrier au minstre de la Culture :

    Paris, le 30 mars 2020

    Monsieur le Ministre,

    Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 traversée par notre pays et compte tenu du confinement qui vient d’être prolongé jusqu’à la mi-avril, je tiens à vous exprimer toute ma solidarité pour ce moment difficile que traverse notre pays et plus largement notre planète.
    Je me permets, au nom du Syndicat National des Metteurs en Scène que je préside, d'appeler votre attention au sujet de la tenue du festival d’Avignon. 
    En effet, de nombreux membres du syndicat sont concernés par le festival : qu’ils soient metteures et metteurs en scène, porteurs de projets, responsables artistiques de compagnies, ils concernent, autour des spectacles qu’ils envisagent de présenter cet été au festival, de nombreuses autres personnes. Ce sont autant d’équipes techniques, administratives et de structures de production, théâtres, collectivités, qui sont impliqués directement dans cet événement majeur du théâtre français. Je me fais ici le relais des légitimes inquiétudes de mes collègues. Il me semble crucial d’évaluer autant l’impact sanitaire du festival à venir sur l’accueil du public et des équipes, que de mesurer les investissements déjà réalisés par les compagnies qui présentent un spectacle cet été dans la cité des Papes.
    C’est pourquoi je vous saurais gré de bien vouloir me communiquer des précisions relatives d’une part, à la question du maintien du festival d’Avignon et, le cas échéant, aux modalités techniques de prise en charge des répercussions économiques engendrées par tout aménagement de la tenue de celui-ci. 
    Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mes très respectueuses salutations.
     
    Guy-Pierre Couleau
    Président 

  • actu du 30/03/2020

    SACD
    Mise en place du fonds de solidarité d'urgence

    Mise en place du fonds de solidarité d’urgence SACD

    Un dispositif destiné à soutenir les auteurs qui ne bénéficient d’aucun revenu fixe : ni allocation de retraite, ni salaire...
     
    Comme annoncé la semaine dernière, la SACD vient de mettre en place son fonds de solidarité d’urgence s’adressant aux auteurs membres les plus en difficulté en raison de l’annulation de contrats ou de spectacles en France dans le cadre de la crise sanitaire actuelle. Ce fonds est donc réservé aux autrices et auteurs qui subissent un impact direct et immédiat. Il doit être complété par d’autres dispositifs qui en raison de leur ampleur financière devront être pris en charge par l’Etat. C’est pourquoi  la SACD a écrit au ministre de la Culture dès le 16 mars pour solliciter une aide financière de l’Etat pour les auteurs. Des discussions approfondies sont en cours avec l’Etat afin qu’il complète les mesures déjà annoncées pour les structures et les intermittents, mesures dont la SACD se félicite, par des mesures spécifiquement destinées à compenser les pertes de revenu des auteurs pendant cette période.
    Ce fonds de solidarité d’urgence SACD est donc destiné à soutenir les auteurs qui ne bénéficient d’aucun revenu fixe : ni allocation de retraite, ni salaire… Nous vous remercions donc de faire preuve de civisme et de solidarité et de ne pas formuler de demande si vous disposez d’un revenu fixe par ailleurs, dans la mesure où cela nous empêcherait d’aider celles et ceux qui en ont le plus besoin.
    Pour avoir accès à ce fonds de solidarité d’urgence, il faut donc pouvoir justifier de l’annulation de représentations pour un spectacle déclaré à la SACD ou d’un contrat d’écriture et avoir perçu au moins 1200 € de droits de la SACD au cours de l’année 2019. Les soutiens individuels sont équivalents à la moyenne mensuelle des droits d’auteur SACD en 2019 plafonnés à 600 euros par auteur.
    Ce fonds de solidarité d’urgence est dotée d’une enveloppe financière maximale de 500 000 €. Les demandes seront traitées au fil de l’eau et fur et à mesure de leur dépôt et les premiers soutiens seront payés aux auteurs dès cette semaine.

    Les demandes sont à adresser par mail à : ✉ fondsurgencesacdcrisesanitaire@sacd.fr

    Les mails de demande devront impérativement contenir les informations suivantes (merci de recopier ces quelques lignes en gras dans votre mail) :

    Nom :
    Prénom :
    Identifiant SACD :
    J’atteste sur l’honneur ne bénéficier d’aucun revenu régulier autre que mes droits d’auteur.

    Par ailleurs, merci de nous transmettre en pièce jointe tout justificatif :
    • d’annulation de contrats ;
    • d’annulation de représentation pour la période du 1er au 16 mars ;
    • de programmation à partir du 16 mars, date à laquelle tous les spectacles ont été annulés.
    Compte tenu des conditions actuelles de travail des équipes de la SACD, les dossiers incomplets ne pourront malheureusement être traités.
    Nous vous remercions de votre compréhension et prenez soin de vous dans cette période compliquée.

    Nous vous informons par ailleurs que notre commission d’action sociale travaille normalement et procède à l’examen de toutes les demandes qui ont été déposées en dehors de ce fonds d’urgence réservé aux impacts directs de la crise sanitaire actuelle.
    Retrouvez ici toutes les informations sur les aides de solidarité SACD : https://www.sacd.fr/espace-prive/contenu/11659.

  • actu du 29/03/2020

    ARTCENA
    Information juridique COVID-19

    Les experts d'ARTCENA vous proposent un défrichage de l'information juridique concernant le Covid-19.
    Vous trouverez notamment sur leur site des articles concernant : 

    - Susension de contrat de travail et activité à temps partiel
    > https://urlz.fr/cfn8 

    - les trois décrets et ordonnances du 25 mars expliqués (l'activité partielle, les mesures d'urgence en matière de congés payés et jours de RTT et enfin les revenus de remplacement liés à l'assurance chômage).
    https://urlz.fr/cf9h

    - les informations relatives aux premières mesures prises en faveur des artistes-auteurs par le Ministère de la Culture le 27 mars.
    https://urlz.fr/cf9b

  • actu du 27/03/2020

    Covid 19 - le ministère de la Culture à votre écoute

    En réponse à la crise sanitaire et son impact sur le milieu culturel, le ministère de la Culture a ouvert une cellule d'information. Destinée aux professionnels touchés par la crise, elle vous permet notamment de poser vos questions à différents contacts en fonction de votre secteur d'activité. 

    Découvrez ce dispositif ici.

  • actu du 25/03/2020

    Les réponses de Pôle Emploi face à la crise sanitaire

    Le Pôle Emploi a récemment mis en ligne un questions/réponses concernant la crise sanitaire.
    Il est consultable ici et sera actualisé régulièrement.

  • actu du 20/03/2020

    Lettre ouverte du SNMS au ministre de la Culture


    Paris, le 20 mars 2020

     

    Monsieur le Ministre, 

     

    Le Syndicat National des Metteurs en Scène se réjouit des premières mesures de soutien aux salariés et intermittents du secteur culturel que vous venez d’annoncer hier et adhère pleinement à votre action, au moment où le monde de la culture est lourdement impacté par la crise sanitaire que nous traversons tous. 

    Dans votre communiqué en date du 18 mars 2020, vous déclarez vouloir sauver « notre modèle culturel qui est en jeu ». Nous saluons cette initiative.

    C’est dans ce même esprit de responsabilité et de solidarité que notre syndicat a souhaité mettre en place plusieurs actions d’entraide. Parmi celles-ci, dès le 14 mars 2020, nous avons lancé une enquête en ligne permettant à tout.e metteur.se en scène dans notre pays de faire état des conséquences financières et professionnelles, prévisibles ou déjà connues, de cette épidémie sans précédent. Nous avons reçu très rapidement un grand nombre de réponses et nous disposons maintenant d’une vision représentative de ce qui constitue aujourd’hui le préjudice de nos collègues.

    Par le présent communiqué, le Syndicat National des Metteurs en Scène souhaite avertir le Ministère de la Culture ainsi que le Ministère du Travail de l’existence de cette étude, que nous tiendrons à leur disposition et qui, couplée aux démarches parallèles entreprises par d’autres organisations syndicales, permettra de réfléchir à l’impact de cette situation inédite et aux démarches à entreprendre pour soutenir le secteur culturel dans son ensemble.

    Permettez-nous enfin de vous souhaiter un prompt rétablissement et de vous adresser nos vœux de bonne santé à vous et vos proches.

    Recevez l’assurance, Monsieur le Ministre, de nos sentiments les meilleurs.


    Le conseil d'administration du Syndicat National des Metteurs en Scène

  • actu du 20/03/2020

    Crise sanitaire : mesures du ministère de la Culture
    Le communiqué de presse du ministère

    Les mesures du ministère de la Culture concernant les intermittents et salariés du secteur culturel, à consulter ici (ci-dessous et en pdf) ou sur le site du ministère.



    Mesures exceptionnelles de soutien aux intermittents et salariés du secteur culturel dans le cadre de la crise sanitaire


    Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Franck Riester, ministre de la Culture, annoncent des mesures exceptionnelles de soutien aux intermittents et salariés du secteur culturel dans le cadre de la crise sanitaire.

    Afin de limiter les impacts sociaux de la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus, qui affecte particulièrement les intermittents du spectacle (artistes interprètes et saisonniers) et autres salariés (contrats courts…) du secteur culturel, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Franck Riester, ministre de la Culture, ont décidé de neutraliser la période démarrant le 15 mars et s’achevant à la fin du confinement de la population française pour :

    -       le calcul de la période de référence ouvrant droit à assurance chômage et à droits sociaux pour les intermittents du spectacle (artistes interprètes et techniciens), afin de ne pas pénaliser les intermittents qui ne peuvent travailler et acquérir des droits pendant cette phase de l’épidémie du coronavirus ;

    -       le calcul et versement des indemnités au titre de l’assurance chômage pour les intermittents du spectacle (artistes interprètes et techniciens) et autres salariés (contrats courts…) du secteur culturel, afin que les personnes arrivant en fin de droit pendant cette phase de l’épidémie puissent continuer à être indemnisées.

    Le ministre de la Culture étudiera par ailleurs, en lien avec les professionnels et les organisations syndicales de salariés et d’employeurs, les dispositifs d’accompagnement qui permettront de soutenir l’emploi artistique à l’issue de l’épidémie.

  • actu du 06/03/2020

    Discours de Franck Riester au sujet du rapport Racine

    "« Que serions-nous sans le secours de ce qui n’existe pas ? », demandait Paul Valéry dans sa magnifique Petite lettre sur les mythes, il y a 90 ans tout juste.
    Que serions-nous s’il n’y avait que le monde matériel, le monde fonctionnel, le monde des choses et des faits ; sans personne pour lui donner une forme, une harmonie, un sens, des couleurs ?
    Que serions-nous, en d’autres termes, sans les artistes, les auteurs, les créateurs ?
    Ce qu’ils font n’est pas « utile ». C’est indispensable."

    L'intégralité du discours du ministre de la Culture au sujet du Rapport Racine est disponible sur le site du ministère.

  • actu du 07/02/2020

    Apéro Entre-Metteurs
    du lundi 3 Février

    Notre soirée du 3 Février était placée sous le signe de la "Diversité du théâtre". Nous recevions Morgane Lory, au nom du collectif Open Source. Ce collectif international et paritaire, né en 2014, revendique la diversité des parcours, des esthétiques et des approches.
    Nous étions très nombreux à découvrir la démarche orginale d'Open Source.
    Sensible à l'écoute des metteurs en scène dans leur ensemble, le SNMS était heureux de pouvoir proposer cette rencontre avec des artistes qui centrent leur travail autour de la recherche sur les diverses pratiques de la mise en scène.

  • actu du 18/12/2019

    AFDAS, Première Victoire !

    Le SNMS aura désormais un siège à la commission professionnelle « Ecrit et Art Dramatique » du Fond de Formation continue des auteurs géré par l’AFDAS.

    Depuis octobre 2018, nous avons manifesté vis-à-vis de l’AFDAS notre mécontentement sur la non représentativité des metteurs en scène au sein des commissions professionnelles alors même que nous cotisons à ces fonds en tant que salarié et en tant qu’auteur.

    Nous venons d’apprendre que nous avons été entendus et que désormais, le SNMS aura un siège à la commission professionnelle « Ecrit et  Art Dramatique » du Fonds de formation continue des auteurs géré par l’AFDAS.

    La première commission devrait être programmée pour la seconde quinzaine de janvier.

    C’est le résultat d’une longue bataille menée par nous tous et à laquelle Cyril Le Grix a été partie prenante depuis de longs mois. Cyril Le Grix sera donc notre représentant à cette commission et Sara Veyron sera suppléante. 

  • actu du 03/12/2019

    L'assemblée Générale
    du 2 décembre

    L'assemblée Générale du SNMS s'est tenue à la SACD lundi 2 décembre

    Le mot du Président :

    "Faire du syndicat un espace de rencontres, de débats, de réflexions sur les évolutions des arts du spectacle vivant, de circulation de textes d'oeuvres dramatiques, et de projets artistiques "

  • actu du 05/11/2019

    Le SNMS soutient l'ASTP

    Dans le projet de loi de finances 2020, figure un amendement qui prévoit la suppression en 2021 de la taxe fiscale sur les spectacles perçue au profit de l’Association pour le Soutien du Théâtre Privé (ASTP), taxe qui doit être compensée par la création d’une subvention versée par le Ministère de la Culture.

    Le Syndicat National des Metteurs en Scène déplore que la disparition de cette taxe vitale au fonctionnement du théâtre privé ait été décidée sans aucune concertation préalable avec les professionnels du spectacle vivant et les organisations professionnelles.

    Les raisons qui ont poussé le gouvernement à prendre cette décision sont obscures et aucun élément ne nous a été communiqué pour expliquer l’objectif de cet amendement. En l’état, nous ne pouvons que partager les inquiétudes de l’ASTP car pour reprendre leurs termes, « sans l’existence de l’ASTP, bon nombre de théâtres parisiens auraient aujourd’hui purement et simplement disparu, ou se seraient reconvertis en simples lieux d’accueils ».

    La mesure de remplacement annoncée par le Ministère de la Culture, qui promet à l’ASTP une subvention de 8 millions d’euros en lieu et place des 6,5 millions de recettes ne nous convainc pas et pose un certain nombre de questions : Comment cette subvention sera-t-elle pérennisée ? Ne faut-il pas craindre qu’en cas de changement de gouvernement, cette subvention soit remise en cause, fragilisant ainsi totalement tout un pan du spectacle vivant ? Ne faut-il pas voir dans cette nouvelle intervention de l’Etat une dérive qui ferait perdre son caractère indépendant au théâtre privé ? Comment cette subvention sera-t-elle financée et par qui, à l’heure des réductions de budgets ? Comment peut-on promettre de dégager une telle subvention pour les théâtres privés, qui se rapprocheraient de fait du fonctionnement du théâtre public ? A qui peut profiter cette réforme et quels en seront les perdants ?

    Même si les critères de l’ASTP ne permettent pas à toutes les structures soumises à cette taxation de bénéficier des dispositifs de soutien (il y aurait là matière à réflexion et à harmonisation), un tel bouleversement ne peut être envisagé dans la précipitation et en l’absence d’étude mûrement menée et réfléchie avec l’ensemble des professionnels du Spectacle Vivant et des organisations professionnelles.

    En outre, ce procédé démontre une nouvelle fois une prise de pouvoir de plus en plus accrue depuis plusieurs années de l’administration de l’Etat au détriment des artistes au sein du spectacle vivant, suscitant de nouvelles craintes.

    C’est la raison pour laquelle, nous Syndicat National des Metteurs en Scène, nous associons à l’ensemble de nos camarades du spectacle vivant et au combat qu’ils mènent pour que cet amendement soit retiré sans délai et que s’ouvre une consultation et un dialogue constructifs autour des questions que posent la taxe fiscale sur les spectacles et des réflexions qu’il conviendrait de mener pour aboutir, le cas échéant, à son évolution.

  • actu du 21/10/2019

    Lundi 4 novembre "Apéro Entre-Metteurs"
    en partenariat avec les E.A.T.

    Lundi 4 novembre à 19h précises à la Maison des Auteurs de la Sacd où, dans le cadre de ses soirées mensuels « Apéro Entre-Metteurs », le SNMS organise, en partenariat avec ses amies et amis des E.A.T., une rencontre sur le thème «  Ecrire le théâtre au féminin » ou la place des autrices (texte et metteuses en scène) aujourd’hui. Cette rencontre sera suivie d’un échange autour d’un verre au bar de la Maison des Auteurs.

    Attention en raison du nombre de places de l’auditorium, il est impératif de réserver avant le 1er novembre à contact@snms.info

    (Maison des Auteurs de la Sacd : 7, rue Ballu dans le 9e.)

  • actu du 30/09/2019

    Lundi 7 octobre « l‘Apéro Entre-Metteur »
    autour du thème "la fiscalité des metteurs en scène"

    Nous vous donnons rendez-vous le 7 octobre à 19h précise à la Maison des Auteurs de la Sacd où, dans le cadre de nos soirées mensuelles « Apéro Entre-Metteurs » nous organisons une rencontre autour de la fiscalité qui aura lieu à l’Auditorium de la Maison des Auteurs. Cette rencontre sera animée par Alain Frei (fondateur gérant de Creartist société de conseil en gestion administrative des artistes auteurs depuis une trentaine d’année) et  Alexandre Rudeau (avocat fiscaliste associé de Cap Code, partenaire de Creartist sur la gestion et traitement du contentieux fiscal). Les Thèmes abordés seront « La fiscalité des metteurs en scène » (logique et limite des frais professionnels, retenue à la source et frais réels) et « Les relations avec les services fiscaux » (formalisme et contrôle, règles et délais, le contentieux fiscal). Cette rencontre sera suivie d’un échange autour d’un verre au bar de la Maison des Auteurs.

    Attention en raison du nombre de places de l’auditorium, il est impératif de réserver à cette adresse : contact@snms.info.

    Maison des Auteurs de la Sacd : 7, rue Ballu dans le 9e.

  • actu du 27/09/2019

    L'interview de Guy-Pierre Couleau
    dans "La lettre du spectacle"

    Guy-Pierre Couleau répond aux questions d'Yves Perennou dans le numéro du 20 septembre de "La lettre du Spectacle" (découvrez l'article en cliquant sur PDF en savoir plus)

  • actu du 20/09/2019

    Remise des insignes d’Officier dans l’ordre national du Mérite à Anne Delbée

    Lundi 24 juin dernier, dans les jardins de la SACD, Anne Delbée, notre présidente d’honneur, s’est vu remettre par Françis Vallat, président de SOS Méditerranée, les insignes d’Officier dans l’ordre national du Mérite. Vous pouvez lire dans Le Grand Livre numérique du SNMS les discours de Françis Vallat et d’Anne Delbée. (Cliquez ici)

  • actu du 16/09/2019

    Rendez-vous au Ministère de la Culture
    le 24 septembre

    Le SNMS, en les personnes de son Président Guy-Pierre Couleau, du 1er Vice-Président Cyril Le Grix, a rendez-vous au Ministère de la Culture avec Madame Sylviane Tarsot-Gillery directrice de la Direction Générale de la Création Artistique. Pour la seconde fois après le précédent rendez-vous avec le cabinet du Ministre en février dernier, le SNMS se positionne comme étant une force de proposition, afin de pouvoir réfléchir sur certaines problématiques dont la place du metteur en scène dans le paysage théâtral actuel.

  • actu du 12/09/2019

    Fête de la rentrée théâtrale
    du lundi 9 septembre

    Une fois de plus, ce premier "Apéro entre Metteurs" de la saison a connu un beau succès ! Dans une ambiance festive, adhérents, metteurs en scène, metteuses en scène, comédiens, comédiennes, auteurs, autrices, amis et amies, vous êtes venus en nombre célébrer avec nous cette rentrée théâtrale

  • actu du 03/09/2019

    Fête du SNMS
    pour la rentrée théâtrale

    Dans le cadre des « Apéro Entre-Metteurs » nous vous invitons à fêter la rentrée théâtrale le lundi 9 septembre à 19h au Café des Auteurs de la SACD, 7 rue Ballu 75009. (Merci de nous confirmer par mail votre venue avant le 7 septembre par email contact@snms.info)

  • actu du 02/09/2019

    Rendez-vous au Ministère de la Culture
    le 12 septembre

    Le 12 septembre le SNMS, en les personnes de son Président Guy-Pierre Couleau et du 1er Vice-Président Cyril Le Grix, a rendez-vous avec la commission du Ministère de la Culture, dans le cadre de la mission sur le statut des artistes-auteurs coordonnée par M. Bruno Racine. (Voir la lettre de mission en cliquant sur le pdf "En savoir plus")

  • actu du 30/07/2019

    Décès de Philippe Ogouz

    C’est avec une infinie tristesse que nous vous annonçons le décès de Philippe Ogouz, survenu le 25 juillet. Membre du Syndicat National des Metteurs en Scène, il fut au conseil d’administration et vice-président pendant de nombreuses années.

    Philippe était parmi nous à la dernière Assemblée Générale, toujours attentif, il avait pris la parole pour rappeler combien notre syndicat était important à ses yeux et que son engagement était entier et sincère. Le SNMS a perdu un de ses compagnons de route précieux.

    Sa famille souhaitait attendre ses obsèques, pour que nous fassions la publication d’un hommage officiel au nom du SMS, ce que nous faisons.

    L’ensemble du Conseil d’administration du SNMS et le président Guy-Pierre Couleau adressent leurs très sincères condoléances à sa famille.

  • actu du 16/07/2019

    Le SNMS au travail
    au Festival d'Avignon

    Le Syndicat National des Metteurs en scène quitte Avignon et vous remercie pour toutes ces belles rencontres. Nous souhaitons un très beau festival à tous les artistes qui se battent passionnément pour défendre leurs rêves et à ceux qui les accompagnent. Un très belle été à tous et heureux de vous retrouver à la rentrée.

  • actu du 11/07/2019

    Projection à la Maison Jean Vilar Avignon
    des "Artisans de l'Ephémère"

    Produit par le SNMS, les "Artisans de l'éphémère" est un film documentaire brossant le portrait de 13  metteurs en scène d'horizons différents (public/Privé/compagnie). Tenter de mieux comprendre ce qu'est l'art de la mise en scène, réfléchir à la relation entre l'auteur du texte et l'auteur de la mise en scène, saisir les enjeux et les difficultés de ce métier et partager leur passion pour le théâtre, sont les raisons d'être de ce film.

    Vendredi 12 juillet à 15h Maison Jean Vilar 8, rue de Mons Avignon. Entrée libre selon place disponible

  • actu du 10/07/2019

    Débat SNMS au Festival Off d'Avignon
    Les metteurs en scène ont-ils encore quelque chose à dire ?

    Rendez-vous le 11 juillet à 12h30 au Village Professionel - Village du Off 

    75 ans après sa fondation, le S.N.M.S. se propose de relancer la réflexion sur le rôle des metteurs en scène dans le champ théâtral contemporain où il n’est plus uniquement occupé à créer, autour d’une question volontairement provocatrice.

    Le débat sera suivi d'un coktail-déjeunatoire où nous pourrons continuer nos discutions ! 

    Modérateur : Catherine Robert

    Avec : Philippe Mercier, Pascal Reverte, Gérard Lefèvre, Charlotte Lagrange, Marie-Céline Nivière, Guy Pierre Couleau, Cyril Le Grix, Sara Veyron et Audrey Bertrand. 

    Pensez à réserver : contact@snms.info

  • actu du 29/06/2019

    Première Approche
    Dans les coulisses de la création théâtrale

    CHALLENGE !

    Autour d’extraits d’œuvres de théâtre contemporain, des metteur.e.s en scène dirigent des comédien.ne.s dans une première lecture à vue, un premier défrichage du texte. Comment les metteur.e.s en scènes et leurs comédien.ne.s s'emparent-ils d'une pièce, qu'ils découvrent pour la première fois, en 45 minutes ? 

    Vous assisterez à cet exercice périlleux sur le fil et sans filet, qui ouvre le rideau sur les coulisses de la création théâtrale.

    LES ENFANTS DU CHAOS de Michel Beretti / mise en espace par Sara Veyron
    1931 : un célèbre écrivain français visite Berlin, guidé par une jeune femme fantasque. Il se fait raconter des rêves, fréquente l’institut pour les sciences de la sexualité. Que voit-il ? Elle trahit sa famille riche et nazie, se drogue. Elle sait déjà comment tout va finir : qu’a-t-elle vu qu’il ne voit pas ? Berlin, 2018 : l’extrême-droite entre au Parlement. Que voit-on ?

    L’AMOUR EST ENFANT DE PUTAIN d’Yves Cusset / mise en espace par Denis Lefrançois
    Une série de saynètes à deux ou trois personnages, sous forme de ronde, qui donnent autant d’aperçus tragi-comiques sur ce presque-rien sur lequel se fondent les relations humaines, et ce je-ne-sais-quoi où elles aboutissent. Une dubillardise à la sauce Cusset où le comique le dispute au métaphysique, l’absurde au psychanalytique.

    DU FILTRAGE DU SEDIMENT CHEZ L’OURSIN DES ABYSSES DE L’ATLANTIQUE NORD de Natacha de Pontcharra / mise en espace par Maria Cristina Mastrangeli
    Le temps capture peu à peu notre jeunesse. Mais où disparaît-on ? Une femme, Cécile, mène l’enquête, car quelqu’un a pris sa place, quelqu’un se fait passer pour elle. Elle, magnifique modèle de femme des années 1980, actrice de premier plan, a été remplacée. Remplacée par une bonne femme usagée, une figurante, une copie grossière, une loque…

    Les comédiennes et comédiens : Isabelle de Botton, Clara Cantos, Roger Contebardo, Christine Gagnepain, Clara Leduc, Jean-Paul Sermadiras.

    Mercredi 10 juillet 2019 - 10h-13h. au Conservatoire du Grand Avignon, 1-3 rue du Général Leclerc - Avignon. Entrée libre, réservation contact.eatheatre@gmail.com

    Evénement co-organisé par Actrices Acteurs de France Associés (AAFA) / Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T) / Syndicat National des Metteurs en scène (SNMS) / avec le soutiens : SACD - CNL

  • actu du 13/06/2019

    Rencontre CFDT SNMS
    mai 2019

    Compte-rendu du 14 mai 2019 de la rencontre SNMS – CFDT sur l’avancement de nos démarches vis-à-vis de l’AFDAS et des représentants syndicaux élus dans la Commission paritaire qui gère les droits à la formation continue des metteuses et metteurs en scène, cliquez ici

  • actu du 23/05/2019

    Un interview de Valery Pechejkin par Cyril Le Grix
    à lire dans le Grand Livre Numérique

    En février 2019, après avoir vu "KAFKA", le spectacle de Kirill Serebrennikov (alors assigné à résidence), au Gogol Center à Moscou, Cyril le Grix a rencontré son dramaturge, Valery Pechejkin, pour échanger sur leur collaboration et la situation du théâtre en Russie. Cliquez ici

  • actu du 14/05/2019

    Les Molières 2019

    Le SNMS est heureux de féliciter deux de ses membres particulièrement distingués lors de la 31eme cérémonie des Molière 2019 : Anne Bouvier pour son Molière de la meilleure comédienne dans un spectacle Privé, et Tristan Petitgirard, pour son Molière du metteur en scène d’un spectacle Privé.

  • actu du 30/04/2019

    L'apéro Entre-Metteurs
    du 6 mai 2019

    Notre prochain « Apéro Entre-Metteurs » propose d'aller à la rencontre de la jeune génération des metteurs en scène. Il aura lieu le lundi 6 mai à 19h au Café des Auteurs de la SACD, 7 rue Ballu 75009. Merci de nous confirmer par mail votre venue avant le 4 mai à contact@snms.info

  • actu du 17/04/2019

    Les retraites
    ce qui change en 2019

    Le 11 mars 2019,  Véronique Perlès, directrice en charge des affaires sociales de la SACD est venue expliquer au Conseil d’Administration du SNMS tout ce qui a changé, depuis début 2019, pour les auteurs, donc pour les metteurs en scène, pour leur fiscalité et leurs régimes de retraite.

    Pour en savoir plus, cliquez sur les liens suivants qui vous donneront toutes les réponses dans notre Grand Livre du SNMS : « Fiscalité, retraite, ce qui change en 2019 » et « Les retraites complémentaires des auteurs » (situation en 2019).

  • actu du 27/03/2019

    Compte rendu de la rencontre information sur la réforme des régimes de retraite
    par Guy-Pierre Couleau

    Le SNMS a répondu à l'invitation de la rencontre information "réforme des régimes de retraite" , le 20 mars 2019, de la part du Président Luc BERAUD (Président du RACD et de l’IRCEC).

    En deux mots, il en ressort que nous sommes confrontés à une évolution à venir très importante du système de collecte et de répartition des retraites.  Vous en avez sans doute entendu parler dans la presse depuis quelques semaines. Ceci impliquera tout un chacun et les différentes catégories professionnelles seront concernées dans l’élaboration de ce futur régime universel des retraites. 

    1 - Le gouvernement a chargé Jean-Paul Delevoye de conduire une commission sur cette réforme des retraites

    https://reforme-retraite.gouv.fr/le-haut-commissaire/jean-paul-delevoye/

    Dans un premier temps, une délégation représentant les organisations salariales d’auteurs sera reçue par la commission. 

    Nous lui ferons part de notre statut spécifique d’auteurs, de son historique et du fait que nous avons établi notre régime de retraite complémentaire conformément à l’exception culturelle reconnue par la loi.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Exception_culturelle_française

    La commission Delevoye envisage de rendre son rapport au Premier Ministre en juin prochain. 

    Une proposition de Loi devrait ensuite être rapidement déposée devant le Parlement pour examen, puis amendements et vote.

    2 - Ce qui a été annoncé pour les indépendants comme pour les salariés du régime général ne laisse rien présager de très favorable pour les auteurs. 

    Il est donc impératif de nous unir avec les autres organisations représentatives et de défendre les régimes spécifiques de retraite qui nous concernent.

    Pour autant, il est probable que la machine étant enclenchée, cette réforme des retraites qui vise à établir un régime universel et commun à tous les travailleurs de notre pays, sera mise en place à plus ou moins longue échéance. Ce régime sera moins avantageux qu’actuellement pour les cotisants aux régimes complémentaires de retraites auteurs.

    Des propositions et des pistes de financement des nos régimes de retraite ont été évoquées ce matin et elles constitueront une des bases de notre argumentaire devant la Commission Delevoye. 

    Voilà brièvement les grandes lignes de ce qui se dessine pour nos régimes. 

    Je vous tiendrai informé de la suite de ces concertations, auxquelles notre Syndicat est entièrement partie prenante. 

    Bien à vous

    Guy Pierre Couleau
    Président du SNMS

  • actu du 03/03/2019

    L'apéro Entre-Metteurs
    du lundi 11 mars 2019

    Le prochain « Apéro Entre-Metteurs » est organisé avec nos amis de l’AAFA (Actrices, Acteurs de France Associés), il aura lieu le lundi 11 mars à partir de 19h à la Maison des auteurs de la Sacd. Il est impératif de confirmer votre venue avant le 11 mars contact@snms.info.

  • actu du 09/01/2019

    L'apéro Entre-Metteurs
    du lundi 7 janvier 2019

    Nous avons célébré la nouvelle année le 7 janvier, lors de l’Apéro Entre-Metteurs, à la Maison des auteurs de la Sacd, dans une ambiance chaleureuse. La date s’y prêtant les Galettes ont été de la partie et le hasard, qui est souvent facétieux, a choisi de donner une fève au Président Guy-Pierre Couleau et une fève au Premier Vice-Président Cyril Le Grix !

  • actu du 02/01/2019

    L'apéro Entre-Metteurs
    du lundi 7 janvier

    Le prochain « Apéro Entre-Metteurs » aura lieu lundi 7 janvier à 19h précises, toujours à la Maison des auteurs de la Sacd où nous fêterons ensemble la nouvelle année. Il est impératif de confirmer votre venue avant le dimanche 6 janvier à contact@snms.info.

  • actu du 11/12/2018

    Guy-Pierre Couleau Président du SNMS

    Lundi 10 décembre, lors du Conseil d’Administration, qui a eu lieu à la suite de l'Assemblée Générale, Guy-Pierre Couleau a élu Président.

  • actu du 11/12/2018

    L'Assemblée Générale
    du 10 décembre 2018

    Les Assemblées Générales ordinaire et extraordinaire de notre syndicat se sont déroulées lundi 10 décembre 2018 au théâtre du Vieux Colombier. 

    Conformément aux statuts en vigueur, qui prévoient le renouvellement tous les trois ans de la composition du conseil d'administration, il a été procédé à l'élection de ses treize membres : Guy-Pierre Couleau au poste de Président, Cyril Le Grix au poste de Premier Vice-Président, Pierre Pradinas au poste de Vice-Président, Sara Veyron au poste de Vice-Présidente, Florence Camoin au poste de Secrétaire, Jean-François Prévand au poste de Secrétaire adjoint, Armand Eloi au poste de Trésorier, Antoine Herbez au poste de Trésorier adjoint, Audrey Bertrand, Jean-Paul Bordes, Ivan Morane, Jean-Luc Paliès, Roland Timsit au poste d’Administrateur.

    Vote et acceptation des modifications statutaires proposées par le conseil d'administration.

  • actu du 28/11/2018

    Négociation en cours avec l’AFDAS
    pour la formation professionnelle continue des metteurs en scène

    A l’automne dernier, nous avons contesté, auprès de la direction de l’AFDAS, l'incohérence des conditions de recevabilité à la formation des metteurs en scène car elles sont à ce jour calquées sur celles des techniciens du spectacle vivant, ce qui est inacceptable pour nous puisque le metteur en scène est un artiste dont le statut dans le Code du Travail est clairement défini dans l’article L7121-2 (Modifié par LOI n°2016-925 du 7 juillet 2016 - art. 46). En aucun cas, il ne peut donc être considéré comme un technicien.

    La direction de l’AFDAS a bien pris en compte cette contestation qu’elle juge légitime et l’a relayée auprès du conseil paritaire des intermittents du spectacle, qui aura lieu le 30 novembre prochain.  Il est essentiel pour le SNMS de reconsidérer totalement ces conditions de recevabilité à l’aube de la réforme de la formation professionnelle (1er janvier 2019) qui lèsent actuellement les metteurs en scène. Nous demandons que l’ensemble des conditions de recevabilité d’une part et des modalités de prise en charge d’autre part soient réinterrogées.

    Nous vous tiendrons informés de la réponse de ce conseil paritaire.

  • actu du 02/11/2018

    L'apéro Entre-Metteurs
    du Mardi 6 novembre 2018

    Le prochain « Apéro Entre-Metteurs » aura lieu le mardi 6 novembre à 19h précises, toujours à la Maison des Auteurs de la Sacd et sera consacré à la présentation du film de Cyril Le Grix « Les Artisans de l’Ephémère ». Ce film documentaire brosse le portrait d’une dizaine de metteurs en scène d’horizons différents (public/privé/compagnie), afin de mieux comprendre ce qu’est l’art de la mise en scène. La projection sera suivie d’un échange avec Stéphanie Tesson. Compte tenu du nombre limité de places, il est impératif de confirmer d’ici le dimanche 4 novembre votre venue à contact@snms.info

  • actu du 27/10/2018

    Présentation du Grand Livre numérique
    à l'Apéro Entre-Metteurs du 8 octobre

    Lundi 8 octobre, le Grand Livre numérique des metteurs en scène a été présenté lors du dernier « Apéro Entre-Metteurs », par Jean-François Prévand. Nous rappelons que cet ouvrage collectif, constamment en évolution, se présente comme l'encyclopédie de tout ce qui concerne l'art et la pratique quotidienne de la mise en scène. Il est mis à disposition gracieusement en ligne. L’un des principaux objectifs du SNMS étant la promotion et défense de notre statut d’auteur, ce Grand Livre a reçu le soutien de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD). Vous pouvez déjà le consulter en cliquant sur ce lien : http://www.snms.info/grand_livre.htm.

  • actu du 02/10/2018

    Soirée débat « Vers la démocratie culturelle »
    le 2 octobre au Théâtre de Gascogne

    Le mardi 2 octobre 2018, le SNMS s’est rendu à l’invitation d’Antoine Garriel, directeur du Théâtre de Gascogne, à Mont de Marsan, pour la soirée-débat « Vers la démocratie culturelle », en présence de Marie-Claire Martel, Présidente de la COFAC – Coordination des Fédérations et Associations de Culture et qui siège au Conseil Économique, Social et Environnemental. La présence du SNMS en région est une de nos priorités et nous sommes heureux de participer (avec les organisations présentes comme la DRAC Aquitaine, OANA, etc.) à ce débat important pour l’avenir de nos professions.

  • actu du 20/09/2018

    L'apéro entre Metteurs de la Rentrée théâtrale
    du Lundi 17 septembre 2018

    Le premier "Apéro entre Metteurs" de la saison a connu un beau succès ! Plus de 130 personnes, adhérents, metteurs en scène, metteuses en scène, comédiens, comédiennes, auteurs, autrices, jeunes élèves de cours d'art dramatique et de cinéma, des amis sont passés pour célébrer dans une ambiance festive cette rentrée théâtrale

  • actu du 07/09/2018

    Grand rassemblement des créateurs et des citoyens auquel participait le SNMS
    jeudi 6 septembre à 11h au Palais Royal

    Nous, Auteurs et Créateurs, sommes  tous concernés ! Le 12 septembre, les parlementaires européens votent à nouveau sur le projet de Directive droit d’auteur. L’enjeu de ce vote est énorme pour l'avenir de l'Europe et de la culture.

    Lien vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=817&v=pzVR8FWW0R0

    LE SNMS intervient à 12.44


    En savoir plus sur la directive :

    https://societe.sacem.fr/actualites/droit-dauteur/directive-sur-le-droit-dauteur

  • actu du 26/07/2018

    Présentation du Grand Livre
    le 9 juillet à la Maison du Off en Avignon

    Lundi 9 juillet 2018, le Grand Livre a été présenté par Cyril Le Grix, Jean-François Prévand, Florence Camoin, Armand Eloi au Festival d’Avignon à la Maison du Off. Vous pouvez le consulter sur le site du syndicat (lien)

  • actu du 25/07/2018

    Alexis Neret

    Le SNMS remercie chaleureusement Alexis Neret, qui, appelé à vivre d’autres aventures, a transmis son poste de secrétariat à Marie-Céline Nivière.

  • actu du 25/07/2018

    7e édition de Première approche
    le 12 juillet au Conservatoire du Grand Avignon

    Jeudi 12 juillet 2018, au Conservatoire du Grand Avignon, en collaboration avec les EAT et l’AFFA, le SNMS, 7e édition de « Première apporche », autrices Natacha Diet, Céline Lemarié, Laura Pèlerin, Nicole Sigal, auteur Laurent Maurel, metteuses en scène Johanna Boyé, Marie Sauvaneix, Tatiana Vialle, metteur en scène Roland Timsit. Comédiennes Bénédicte Charpiat, Antonia de Redinger, Karine Ventalon, comédiens Pascal Parsat, Régis Vlachos, Philippe de Monts.
    Retrouvez dans La grand Livre le déroulement de l'événement en tapant sur ce lien

  • actu du 25/07/2018

    Débat du 12 juillet
    à la Maison Professionnelle au Festival d'Avignon

    Le 12 juillet 2018 à la Maison Professionnelle au Festival d’Avignon, le SNMS a organisé un débat autour du thème : « Où en est la circulation des œuvres des metteur-e-s en scène sur le territoire », en présence de Florence Camoin, directrice du théâtre de Saint-Maur, Autrice, Metteuse en scène et Vice-Présidente du SNMS, François Vollard, Producteur et diffuseur (Acte 2), Déborah Münzer, Présidente de la FNCC, Panchika Velez, Metteuse en scène et administratrice SACD, Jeanne Champagne, metteuse en scène, Guy-Pierre Couleau, metteur en scène et directeur du CDN de Colmar, Joëlle Dupuy, Metteuse en scène et Vice-Présidente IDF du SYNAVI, Antoine Garriel, Directeur du théâtre de Gascogne.

  • actu du 25/07/2018

    Cyril Le Grix Président du SNMS

    Dimanche 8 juillet 2018, lors du Conseil d’Administration, à la suite de la démission de Panchika Velez, élue au Conseil d’Administration de la SACD, Cyril Le Grix a élu Président.

  • actu du 16/07/2018

    VIDEO DE PRÉSENTATION DE LA SORTIE DU GRAND LIVRE
    FESTIVAL D'AVIGNON OFF 2018

  • actu du 04/07/2018

    SORTIE DU GRAND LIVRE
    le 9 Juillet 2018 à 11H au Village du OFF à AVIGNON

  • actu du 03/07/2018

    PREMIERE APPROCHE
    Le 12 juillet 2018 à 10H au Conservatoire du Grand Avignon

  • actu du 17/04/2018

    PREMIERE APPROCHE
    Lundi 14 MAI 2018

    CHALLENGE !

    Nouvelle édition, nouvelles règles du jeu :

    6 comédien.ne.s ont choisi 4 textes d’auteur.e.s contemporains, qui ont choisi 4 metteur.e.s en scène, pour une première lecture à vue, un premier défrichage du texte. Comment apprivoiser l’écriture d’un auteur contemporain en moins d’une heure ? Vous assisterez à cet exercice périlleux, sur le fil, qui ouvre le rideau sur les coulisses de la création théâtrale.

     

    - PROGRAMME -


    Chaque mise en espace dure 45 min. suivie d’une discussion avec l’auteur. Un verre de l’amitié en fin de spectacle.


    L’ACCIDENT DE BERTRAND

    Texte d’Émilie Leconte - Mise en espace par Armand Éloi

    MAGNIFICO

    Texte de Marc-Michel Georges - Mise en espace par Panchika Velez

    LA QUEUE DU MICKEY

    Texte de Florence Muller et Éric verdin - Mise en espace par Johanna Boyé

    OÙ ÉTAIS-TU ?

    Texte de Natalie Rafal - Mise en espace par Jean-Noël Dahan



    - COMEDIEN(NE)S -


    Yves Arnault - Amandine Barbotte - Julien Cheminade - Zazie Delem - Patrick hauthier - Lauréline Kuntz


     



    - INFOS PRATIQUES -


    Lundi 14 mai 2018 - 19h

    Entrée libre sur réservation


    Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T)

    01 42 29 78 64 / contact.eatheatre@gmail.com

    site Internet / event FB

    S’y rendre

    Théâtre 13 / Seine

    30 rue du Chevaleret - 75013 Paris
    Métro ligne 14 / RER C : Bibliothèque François Mitterrand

  • actu du 06/02/2018

    Apéro "Entre Metteur-e-s" Lundi 5 Février 2018

    Le Lundi 5 Février, le SNMS a organisé son "Apéro Entre Metteur-e-s" comme chaque mois. 

    Le SNMS remercie la SACD d'avoir permis à cet évènement de se passer dans le Jardin d'Hiver. 

  • actu du 09/01/2018

    Apéro Metteur-e-s en scène du lundi 8 Janvier 2018

    Le lundi 8 Janvier, le SNMS à organisé comme chaque premier lundi de chaque mois un "Apéro Entre-Metteur-e-s" afin de se retrouver pour célébrer la nouvelle année. 

  • actu du 15/07/2017

    Faut il Payer les artistes?
    Débat du 15 Juillet 2017

    Débat modéré par Panchika Velez, Présidente du SNMS avec Danielle Simonnet Conseillère de Paris, Thibaud Houdinière Directeur ATA, Tessa Volkine Présidente AAFA…

  • actu du 27/06/2017

    Première Approche 5ème édition.
    AVIGNON 2017


     

    - PREMIÈRE APPROCHE #5 -

    Jeudi 13 juillet 10h

    Conservatoire du Grand Avignon

     

     

    CHALLENGE !

    4 metteur-e-s en scène sont invités à apprivoiser sans filet 4 textes contemporains avec 6 comédien-ne-s.

    Pour la deuxième fois cette année, après un bel échauffement en avril dernier au Théâtre Paris-Villette (Paris), Première Approche revient à Avignon pour la quatrième année consécutive. Des metteurs en scène dirigent des acteurs dans une première lecture à vue de textes de théâtre contemporain, un premier défrichage du texte. Comment apprivoiser l’écriture d’un auteur contemporain en moins d’une heure ? 
    Vous assisterez à cet exercice périlleux, sur le fil, qui ouvre le rideau sur les coulisses de la création théâtrale.

     


     

    - PROGRAMME -

    Chaque mise en espace dure 45 min. suivie d’une discussion avec l’auteur.
    Un verre de l’amitié en fin de spectacle.

     

    DIRECTION CRITORIUM (à confirmer)

    Texte de Guy Foissy, mise en espace par Marion Bierry

    À un arrêt d’autobus. Trois dames, qui ont envie de crier, attendent l’autobus. Mais on n’a plus le droit de crier ses ras-le-bol en public. Alors : direction Critorium où on peut se libérer de ses cris !

     

    LES COCHONS AUSSI ÉTOUFFENT EN ALTITUDE

    Texte de Didier Lelong, mise en espace par Florence Camoin

    Fôlerie tragique et satirique à représentations multiples et variables. 
    Dans un futur où les valeurs de référence s’effondrent, où les populations sont recluses sur elles-même, où la communication touche le point zéro, la famille Glandarello, charcutier ambulant, vend, au porte à porte, des fausses vacances à des personnes esseulées pour cause de planète qui fuit. Mais cette machine à escroquer en famille va exploser sous l’impulsion d’étranges évènements et l’extrémisme mégalo qui sommeille chez François, le père de famille, va parler et prendre tout l’espace.

     

    DE BRÈVES RENCONTRES

    Texte de Louise et Michel Caron, mise en espace par Jean-Philippe Daguerre

    Dix saynètes absurdes et burlesques à distribution variable. 
    Des tranches de vie dans lesquelles le décalage engendre le rire, le malaise ou la réflexion. L’absurdité des situations et le désordre du langage mettent en scène des personnages dont l’existence est dérisoire dans le monde déraisonnable où ils se débattent. Un monde que l’on préfère qualifier d’imaginaire pour ne pas être obligé de constater qu’il ressemble comme deux gouttes d’eau à celui dans lequel nous vivons.

     

    INSIDE GEORGES

    Texte de Emmanuelle Destremau, mise en espace par Pierre Pradinas

    Comédie noire et satire sociale 
    Georges Victor est un employé lambda
    Qui fait un travail ennuyeux
    Dans le petit monde de bureau
    Georges Victor n’a jamais été un winner
    Tout aurait pu continuer ainsi
    Mais Georges Victor ne veut pas que son fils soit comme lui
    Et la machinerie s’installe dans sa tête...

    Bourse d'écriture du CNL, Aide à la création du CNT, aide à la création du ministère de la Culture et de la Communication (2015). 
    Sélectionné par le comité de lecture des E.A.T / CDN d'Orléans / Villa Gilet et 3e Bureau. 
    Adaptation au cinéma en cours de production par les réalisateurs Gauthier About et Éric Ducher.

     


     

    - COMÉDIEN(NE)S -

     

    PIERRE CACHIA / YANN de MONTERNO / ARMAND ELOI / 
    VALENTINE GALEY / SOPHIE MILLON / MATHILDE WAMBERGUE

     

  • actu du 30/03/2017

    Le SNMS félicite tous les artistes nommés pour les Molières 2017

  • actu du 30/03/2017

    Première Approche 4ème édition
    Le 24 Avril 2017

    Détails
     
    Une rencontre coproduite par :
    - Actrices Acteurs de France Associés (AAFA) / www.aafa-asso.info
    - Les Écrivains associés du Théâtre (E.A.T) / www.eatheatre.fr
    - Syndicat National des Metteurs en scène (SNMS) / www.snms.info

    .................................
    CHALLENGE !

    4 metteur-e-s en scène sont invités à apprivoiser sans filet 4 textes contemporains avec 6 comédien-ne-s.
    Après son succès auprès du public avignonnais où se sont déjà tenues trois éditions, Première Approche fête son premier printemps à Paris.
    Autour d’extraits d’œuvres de théâtre contemporain, des metteurs en scène dirigent des acteurs dans une première lecture à vue, un premier défrichage du texte. Comment apprivoiser l’écriture d’un auteur contemporain en moins d’une heure ?

    .................................
    - PROGRAMME - 

    'CROISADES' - Texte de #MichelAzama, mise en espace par #AudreyBertrand
    'E-GENER@TION' - Texte de #JeanChristopheDollé, mise en espace par #ThierryHarcourt
    'UNE RECRUE' - Texte de #NoémieFargier, mise en espace par #SylviaBruyant
    'LES YEUX D’ANNA' - Texte de #LucTartar, mise en espace par #PatrickSimon

    .................................
    - COMEDIEN(NE)S -

    #PascalGilbert / #PascalLaurent / #ValérieMoinet
    #MarinaMoncade / #MarieClaireNeveu / #PierrickTardieu

    ..................................................
    + d'infos sur www.eatheatre.fr
    ...................................................................................................
    En partenariat avec le Théâtre Paris-Villette / www.theatre-paris-villette.fr

  • actu du 30/03/2017

    Apéro Entre-Metteur-e-s
    Le 3 avril 2017

  • actu du 11/01/2017

    Apéro Entre-Metteur-e-s
    Lundi 6 Février 2017

  • actu du 18/05/2016

    Apéro Entre-Metteurs
    Lundi 6 juin 2016

    Le lundi 6 juin 2016 à partir de 19h au Café des auteurs de la SACD,
    le SNMS invite les membres des EAT à échanger avec les metteurs en scène autour d'un verre

  • actu du 10/03/2016

    Apéro Entre-Metteurs
    Lundi 14 mars 2016

    Ce lundi 14 mars à partir de 19h, au Café des Auteurs de la SACD,
    le SNMS invite les membres de l'AAFA (Actrices, Acteurs de France Associés)
    à échanger avec les metteurs en scène autour d'un verre

  • actu du 01/02/2016

    Apéro Entre-Metteurs

    Le deuxième Apéro Entre-Metteurs a eu lieu le lundi 1er février 2016 au Café des Auteurs de la SACD.

  • actu du 02/01/2016

    Soirée 17 Octobre 2016 au Théâtre du Vieux-Colombier
    "Metteur-e-s en scène en scène!"

    Panchika Velez, Présidente et le Conseil d’Administration du Syndicat National des Metteurs en Scène ont le plaisir de vous présenter :

    « Metteur-e-s en scène En Scène ! »

    Habituellement gens de l'ombre, ils et elles viennent tour à tour prendre la parole et la lumière sur le plateau de l'emblématique Théâtre du Vieux-Colombier. Plusieurs metteur-e-s en scène issu-e-s de tous horizons jouent le jeu de partager avec le public un moment clef de leur métier, de leur parcours. Ils et elles, pendant quelques minutes chacun-e, offrent en toute liberté un témoignage, une lecture, des images ou extraits joués en direct, exprimant une part de cet "instant T" qui les constitue metteur-e-s en scène...

    Présentation conduite par :

    Stéphane Fiévet, comédien, metteur en scène, conseiller artistique auprès de la Maire de Paris chargé des grands évènements.

    Avec la participation des metteur-e-s en scène :

    Anne Delbée, Léna Bréban, Didier Long, Florence Muller et Eric Verdin, Julie Deliquet, Anne-Marie Lazarini, Tristan Petitgirard, Salomé Lelouch, Jean-Louis Hourdin.

    Le SNMS tient à remercier :
    Eric Ruf, administrateur général de la Comédie Française et ses équipes.

    Bénédicte Clermont, administratrice déléguée du Théâtre du Vieux-Colombier qui nous a reçu.

    Ivan Morane, metteur en scène et administrateur du SNMS qui a endossé le rôle de directeur technique de cette soirée.

    Eric Bernard et Cinewatt, pour la captation.
    Xavier Cantat, pour les photos.
    Et bien entendu, les metteur-e-s en scène qui ont accepté de venir sur le plateau.

  • actu du 16/11/2015

    Assemblée Générale du 16 novembre 2015
    Election du nouveau Conseil d'Administration

    Nouveau Conseil d'Administration :

    Présidente :
    Panchika Velez  

    Vice-Présidents :
    Florence Camoin
    Et Cyril Le Grix 

    Trésorier :
    Armand Eloi 

    Trésorier-adjoint :
    Pierre Beffeyte

    Secrétaire Générale
    Anne Bouvier 

    Secrétaire adjoint :
    Jean-François Prévand

    Administrateurs :
    Antoine Colnot, Xavier Lemaire, Ivan Morane, Jean-Luc Paliès

  • actu du 16/11/2015

    METTEUR-E-S EN SCENE - Ce qu'ils en disent
    16 novembre 2015

    Le 16 novembre 2015 à 17h30, le SNMS organisait à la Maison des Auteurs-SACD
    Une table ronde animée par Jacques Nerson, Président de l'Association Professionnelle de la Critique de Théâtre, Musique et Danse

    Intervenant : 
    François Bégaudeau, auteur
    Lena Breban, comédienne
    Bernard Fau, scénographe
    Colette Nucci, directrice de théâtre
    François Volard, producteur

    Quelle est la perception de ce métier par certains de nos interlocuteurs, partenaires, collaborateurs, parfois « commanditaires » ? 

    Comment est pensée, vécue, la relation aux metteur-e-s en scène par celles et ceux qui sont au plus près de leur travail, de leurs parcours ? 

    Le débat public s'est déroulé dans l’auditorium de la Maison des Auteurs, et après un tour de table et d’échanges, la parole a été donnée dans un second temps à l’assistance pour interroger les intervenants.

    L’ensemble des participants à cette rencontre a ensuite été conviée à partager des agapes amicales afin de poursuivre ces échanges de façon informelle. 

    Il s'agissait de générer les bases d’une discussion qui aura pour objectif de consolider le dialogue entre les différents métiers du Théâtre et celui des Metteur-e-s en Scène.

  • actu du 01/08/2015

    Rencontre au Conservatoire d'Avignon - Juillet 2015
    Est-on uniquement metteur(e) en scène

    La rencontre organisée au Conservatoire d’Avignon, autour du thème : Est on uniquement metteur(e) en scène, a donné lieu à un débat extrêmement intéressant.

     

    On constate que les situations, aussi variées soient-elles, génèrent les mêmes préoccupations pour les metteur(e)s en scène, quant à l’engagement, la gestion du temps, la recherche de moyens de production.

     

    Il s’agissait d’ouvrir une première phase de discussion entre des metteur(e)s en scène, qui pour la plupart sont aussi comédiens, et (ou) producteurs, directeurs de compagnies, de lieux, ou encore éclairagistes, scénographes, auteurs textes…

    Ces derniers, issus des secteurs public et privé, parfois travaillant au sein des deux, toutes générations confondues parlent clairement la même langue ! Et si l’on rencontre des problématiques différentes à certains endroits des parcours, et en fonction des périodes, les participants se rejoignent sur la nécessité de réfléchir ensemble.

     

    Le SNMS remercie ceux et celles qui ont participé à cet échange. Sophie Deschamps, Présidente de la SACD a notamment exprimé son engagement pour continuer à travailler sur un projet visant à aider les metteur(e)s en scène sous la forme d’un Fonds d’Action Culturelle.

    Alain Sachs, élu représentant des metteur(e)s en scène au Conseil d’Administration de la SACD et adhérent du SNMS a confirmé son investissement pour faire avancer ce dossier auquel le Syndicat apportera sa contribution.

     

    Nous allons poursuivre ces discussions dès la rentrée, convaincus que notre métier mérite une réflexion collective pour améliorer nos conditions de travail.

     

    Parallèlement, les chantiers en cours autour des questions juridiques et de l’archivage reprendront en septembre.

     

     

  • actu du 02/10/2014

    Pétition pour l'emploi artistique

    Voici une pétition que le Syndicat National des Metteurs en Scène soutient:

    «POUR l’EMPLOI ARTISTIQUE»

     Lettre ouverte à Manuel Valls sur la politique culturelle de la France 

    Monsieur le Premier Ministre, 

    Dimanche 6 juillet, dans le Gard, vous avez déclaré : "Je veux être le Premier ministre qui remet la culture comme la grande priorité du quinquennat de François Hollande parce que la culture c'est la vie". Mieux encore, vous avez exprimé cette volonté qui rencontre nos préoccupations : celle de « mettre l'artiste au coeur de la société". 

    Nous disons chiche ! 

    http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N46626

  • actu du 01/10/2014

    50 ans de l'ASTP

    Le Théâtre de l'Oeuvre, le Théâtre de La Bruyère et La Pépinière Théâtre accueillent 3 conférences pour les 50 ans de l'ASTP, les 7, 8 et 9 octobre 2014 à Paris en partenariat avec l’ADAMI, France Culture et la SACD:

    _ “Aux origines de la création de l’ASTP : naissance d’un projet collectif dans le paysage théâtral de l’après-guerre”.

    _ “50 ans de création dans le théâtre privé : Tradition et modernité”.

    et “Rendez-vous en 2064: Comment dessiner l’avenir du théâtre privé ?” à laquelle participera la Présidente du SNMS, Panchika VELEZ.

  • actu du

    Fête de la rentrée
    lundi 9 septembre

    Lundi 9 septembre à partir de 19h nous vous invitons à fêter la Rentrée Théâtrale à la Maison des auteurs de la Sacd (7, rue Ballu 75009). Merci de bien vouloir confirmer votre venue avant le 7 septembre par email : contact@snms.info

  • actu du

    Apero Entre metteur-e-s du 8 Janvier 2018

  • actu du

    APERO ENTRE METTEUR-E-S du 5 février 2018

Actus du SNMS

actu du 15/07/2020 
Tribune - Culture & Budget de relance européen
actu du 24/06/2020 
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" lauréat aux Molières
actu du 23/06/2020 
Soutien à Kirill Srebrennikov
actu du 12/06/2020 
Les 15 propositions du SNMS
actu du 02/06/2020 
Molières 2020
actu du 18/05/2020 
Diffusion de la Phèdre d'Anne Delbée - La Comédie continue
actu du 14/05/2020 
Lettre des organisations professionnelles du spectacle
actu du 13/05/2020 
Fonds d'urgence pour le spectacle vivant privé
actu du 04/05/2020 
Lettre aux directeurs et directrices de théâtre municipaux et lieux culturels
actu du 24/04/2020 
Entretien de Guy-Pierre Couleau à La Lettre du Spectacle
actu - Pierre Florac 
Opéra - King Arthur- de Purcell (1691)
actu - Valérie Castel Jordy 
La traversée du Azhar
actu - Samuel Sené 
Avignon 2021
actu - Francisca Rosell 
Les 3 Mousquetaires
actu - Francisca Rosell 
Les Misérables 2.0
actu - Francisca Rosell 
Don Quichotte ou presque
actu - Alexandre Tchobanoff 
Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes (J-M. Ribes)
actu - Guy-Pierre Couleau 
Unité Modèle